Consultation des offres

Contribution au renforcement des structures : couplage en dynamique entre les éléments de frontière accélérés par la Méthode Multipôle Rapide et la méthode des éléments finis. CDD

Contact

Cyrille Chazallon

67084 Strasbourg
1
France

cyrille.chazalloni@insa-strasbourg.fr

Descriptions

Établissement :
INSA - Institut National des Sciences Appliquées
Laboratoire :
Rémunération mensuelle :
1.5k€ net €
Date de début :
01/10/2019
Date de fin :
30/09/2022
Date limite pour postuler :
23/05/2019
Descriptif :

Le sujet de thèse proposé est une poursuite des travaux menés dans le cadre du projet ANR SolDuGri (2014-2019).

L’approche retenue dans le cadre de nos travaux est basée sur l’utilisation des concepts des équations intégrales de Galerkin (3D) accélérés par la méthode multipôle rapide (Fast Multipole Method).

Les environnements numériques, issus de travaux menés à INSA-ICUBE , en éléments de frontière ont permis à ce jour de mener des calculs sur des structures à plusieurs millions de degrés de liberté dans un temps optimisé et moyennant l’utilisation d’un calculateur modeste à simple processeur.

Des développements théoriques et numériques très récents basés sur des procédures de couplage avec les éléments finis pour prendre en compte la présence des grilles de renforcement, sont en construction au sein de l’équipe et nécessitent davantage d’investigations et de validations.

      Les travaux de thèse proposés, ont pour objectifs de généraliser ces procédures de couplage avec les éléments finis pour inclure les aspects liés à la non linéarité matérielle caractérisant le domaine et   d’inclure la présence de charges roulantes sollicitant les structures de chaussées en intégrant les aspects dynamiques des sollicitations. Il est nécessaire de connaître précisément les chemins de contrainte générés in situ sous chargement roulant, à l’origine de la propagation des fissures.  Les développements attendus, s’appuieront essentiellement sur les extensions des formulations existantes à l’élasto-dynamique et sur un travail conséquent en programmation numérique. Le langage utilisé est le FORTRAN 90. La maîtrise de ce langage de programmation par le candidat est essentielle et une culture en mécanique de la rupture et de l’endommagement sera particulièrement appréciée.

Mot(s)-clé(s)

  • Modélisation
  • Ouvrages, patrimoine
  • Structures