Consultation des offres

Stage M2: Développement et fiabilisation d’une méthode de mesures de champs Thermo-déformations tridimensionnelles induites au cours d’essais thermiques de dalles chauffées sur une face CDD

Contact

stephane.logel

67440 Dimbsthal

France

stephane.logel@bpeing.com

Descriptions

Date de début :
15/02/2022
Date de fin :
15/08/2022
Date limite pour postuler :
10/02/2022
Descriptif :

Au cours d’un incendie dans le bâti, les infrastructures subissent des dommages couplés induis par l’élévation de la température. A différentes échelles entre la microstructure et la macrostructure, les désordres d’ordre chimiques, hydriques, mécaniques et structurelles conduisent à la ruine partielle ou totale des ouvrages.

Le projet de recherche vise à améliorer la compréhension du comportement d’éléments de structures (macro échelle) pour mieux prévoir les protections, les actions de prévention et améliorer les diagnostics post incendie.

Dans le cadre de ce projet de master, le couplage thermiquemécanique (TM) partiellement identifiable expérimentalement par techniques combinées non intrusives sera particulièrement investigué. La méthodologie résultante sera appliquée au cas de dalles calcaires rectangulaires d’épaisseur constante chauffée sur une face. La finalité du projet est l’établissement et la fiabilisation du cadre méthodologique, l’automatisation du traitement des données et l’analyse du comportement thermo-rhéologique des cibles minérales testées.

Travaux envisagés

Les travaux s’appuient sur une banque de données déjà constituée à partir de tests de résistance au feu à échelle réduite. Un corps d’épreuve rectangulaire d’épaisseur constante est soumis à une élévation de température contrôlée sur une face dite exposée. La face non exposée interagit avec l’environnement de la salle d’essais. Au cours des essais, les déplacements locaux de la face non exposée sont enregistrés au moyen d’un scanner 3D, tandis que la température locale est obtenue par thermographie infrarouge. En fonction de la nature des matériaux testés, la durée nécessaire pour constater la ruine du corps d’épreuve peut être de l’ordre d’une vingtaine de minutes jusqu’à plusieurs heures. Dans un tel contexte, il convient, en premier lieu, (i) d’établir à la face non exposée la cinétique des champs de déformation, (ii) d’établir celle de la température, (iii) de combiner les champs mesurés. Les conclusions établies au cours de cette partie du projet doivent permettre d’optimiser nos protocoles d’essais, d’automatiser le traitement des données et de calibrer le comportement TM identifié. Les outils mis en œuvre au cours du projet seront finalement appliqués au cas d’un essai de résistance au feu qui sera réalisé pour compléter la banque de données et pour valider les algorithmes de traitement des données.

Encadrement – Acte de candidature et prérequis

Ce projet sera réalisé pour partie à Dimbsthal (67440) au laboratoire BPE (Stéphane Logel) et au sein du laboratoire LRMH (D. Giovannacci, Y. Mélinge et J-D. Mertz).

Pour ce projet, nous recherchons des profils de type mathématique/mécanique/informatique. Des connaissances en science des matériaux de construction et leurs propriétés seraient un plus. Un goût prononcé pour un travail rigoureux et méthodique est indispensable pour progresser dans ce contexte expérimental. Le projet n’est à l’heure actuelle, pas associé avec une éventuelle poursuite dans le cadre d’une thèse de doctorat.

Pour faire acte de candidature, merci d’adresser votre CV et lettre de motivation à : stephane.logel@bpeing.com,

david.giovannacci@culture.gouv.fr,

jean-didier.mertz@culture.gouv.fr

et yannick.melinge@culture.gouv.fr

Période et gratification

Ce stage de Master recherche débutera début 2022 pour une durée de 6 mois.

La gratification prévue sera légèrement supérieure au montant indemnitaire actuellement en vigueur.

Mot(s)-clé(s)

  • Comportement physique et mécanique