Consultation des offres

Stage M2 : Approche temporelle multi-échelle pour l’étude numérique du séchage du béton CDD

Contact

Amélie FAU
4, avenue des Sciences
91192 Gif-sur-Yvette

France

amelie.fau@ens-paris-saclay.fr

Descriptions

Établissement :
ENS - Ecole normale supérieure Paris-Saclay
Laboratoire :
LMT - Laboratoire de Mécanique et Technologie
Rémunération mensuelle :
Gratification de stage d'environ 600 € par mois €
Date de début :
15/03/2021
Date de fin :
23/07/2021
Date limite pour postuler :
29/01/2021
Descriptif :

Ce stage peut potentiellement mener à un financement de thèse.

Le processus de séchage du béton implique des phénomènes complexes multiphasiques comme présenté sur la Figure 1. Les scénarios de séchage sont étudiés en recherche, notamment vis-à-vis de leur conséquence sur les propriétés de transport et mécaniques du béton, et des structures. Les équations mises en jeu sont des équations aux dérivées partielles fortement non-linéaires et leur résolution doit être menée sur des échelles de temps et d’espace très grandes [1]. De nombreuses approches multi-échelles ont été proposées et établies vis-à-vis des domaines spatiaux, l’objectif de ces travaux de recherche est de proposer des résolutions multi-échelles en temps [2,3] pour la prédiction du séchage du béton.

Ce stage se concentrera sur l’utilisation et le développement de méthodes numériques pour résoudre le problème de séchage. En particulier, l’objectif est de développer des méthodes multi-échelles qui permettent de réduire les temps de calcul tout en gardant une bonne précision sur les prédictions fournies. Aussi, nous fixons comme objectif d’étudier des scénarios de séchage sur des longues durées permettant de prendre en compte des événements ponctuels et leurs conséquences Ce travail sera mené en collaboration avec Thomas Wick, professeur en sciences numériques, Université d’Hanovre et pourra mener à des travaux de thèse en collaboration internationale.


Démarche / Programme de travail :
- Étude bibliographique sur les approches multi-échelles temporelles, en particulier pour des phénomènes non cycliques

- Développement d’un code Matlab pour résoudre le problème de séchage sur des temps longs

- Définition d’une stratégie pour inclure des événements ponctuels dans l’histoire du séchage


Lieu : LMT/ École Normale Supérieure Paris-Saclay, Gif-sur-Yvette
Durée : 4 mois (Mars-Juin 2021), possibilité de prolonger le stage selon le souhait de l’étudiant.e.
Pour candidater : envoyer une lettre de motivation, CV et notes aux contacts ci-dessous.


Contacts et encadrement :
Amélie FAU (MCF, ENS Paris-Saclay) : amelie.fau@ens-paris-saclay.fr  
Farid BENBOUDJEMA (PU, ENS Paris-Saclay) : farid.benboudjema@ens-paris-saclay.fr  
Thomas WICK (PU, Leibniz Universität Hannover) : wick@ifam.uni-hannover.de

Références bibliographiques :


[1]  J. Carette, F. Soleilhet, F. Benboudjema, X. Ma, G. Nahas, K. Abahri, A. Darquennes, R. Bennacer, Identifying the mechanisms of concrete drying: an experimental-numerical approach, Construction and Building Materials, 30, 2020

[2]  S. Frei, T. Richter, T. Wick, Long-term simulation of large deformation, mechano-chemical fluid-structure interactions in ALE and fully Eulerian coordinates, Journal of Computational Physics, 321: 874-891, 2016.

[3]  M. Bhattacharyya, A. Fau, U. Nackenhorst et al.. A multi-temporal scale model order reduction approach for the computation of fatigue damage. Computer Methods in Applied Mechanics and Engineering.

Mot(s)-clé(s)

  • Béton
  • Biomatériaux
  • Comportement différé
  • Comportement physique et mécanique
  • Ecomatériaux
  • Milieux poreux
  • Modélisation
  • Transfert