Consultation des offres

stage Master 2: Modélisation de la Dépollution des Sols par Extraction Multiphasique CDD

Contact

Mariem Kacem Boureau
58 rue Jean Parot
42023 Saint-Etienne
1
France
0662486156
mariem.kacem@enise.fr

Descriptions

Établissement :
ENISE - Ecole Nationale d'Ingénieurs de Saint Etienne
Laboratoire :
LTDS - Laboratoire de Tribologie et Dynamique des Systèmes
Rémunération mensuelle :
550 €
Date de début :
01/02/2021
Date de fin :
23/07/2021
Date limite pour postuler :
15/01/2021
Descriptif :

Contexte :
La dépollution in-situ des sols et des eaux souterraines par la méthode d’extraction multiphasique, désignée ici sous l’acronyme MPE (Multiphasic Extraction), admet des avantages économiques prouvés. Son principe de remédiation simultanée du sol et des eaux, la classe comme l’une des meilleures méthodes à utiliser dans le cas de pollution par les hydrocarbures et les COV avec une nappe d’eau peu profonde. Les difficultés dans l’application de cette méthode restent dans l’optimisation des conditions de traitement qui sont actuellement approchées à travers des méthodes empiriques. Des conditions d’application mal choisies engendrent des temps d’interventions plus importants et des dépenses énergétiques conséquentes. Le projet OPTIMEX porte sur l’optimisation de la méthode MPE par identification des paramètres les plus influents sur le rendement de la dépollution. Ceci nécessite une modélisation physique et sa validation par l’expérimentation en laboratoire et les données de dépollution à l’échelle du terrain. Ce projet s’inscrit dans la continuité de travaux de recherche menés en coopération entre les laboratoires LTDS-ENISE et DEEP-INSA-Lyon. Les résultats de ces travaux ont permis d’avoir une expérience des équipes sur la technique MPE, les expérimentations et les modèles qui lui sont associés.

 

Objectifs du stage et méthode :
Un modèle numérique décrivant l’écoulement et le transport durant la MPE a été développé dans nos laboratoires. L’objectif de ce travail est de valider ce modèle en utilisant des résultats expérimentaux d'expériences réalisés au laboratoire à travers des dispositifs en 2 et sur terrain. Le travail consiste ici à valider ces modèles et dans le cas échéant le modifier. Les modèles sont développés sur Comsol en tenant en compte les bilans de matière. Avec une prise en compte des transferts et transport multiphysique dans le sol et des phénomènes possibles de rétention comme l'd’adsorption/désorption.

Le(a) candidat(e) devra avoir une formation en tranfert et transport en milieu poreux en particulier les écoulements en milieux poreux. Il est impératif de maitriser la modélisation numérique,en premier sur comsol et/ou sur d'autres logiciels traitant les écoulements dans les sols et reservoirs (DuMux, TMVOC, TOUGH, UTCHEM..).

Mot(s)-clé(s)

  • Milieux poreux
  • Modélisation
  • Transfert