Consultation des offres

Post-doc: Dynamique sédimentaire et rhéologie des fluides complexes CDD

Contact

Anne Pantet

76600 Le Havre

France

anne.pantet@univ-lehavre.fr

Descriptions

Établissement :
ULHN - Université Le Havre Normandie
Laboratoire :
LOMC - Laboratoire Ondes et Milieux Complexes
Date de début :
04/01/2021
Date de fin :
04/01/2022
Date limite pour postuler :
15/11/2020
Descriptif :

Profil
/ Pré-requis
Le candidat, titulaire d’un doctorat, avec les qualités afférentes à un chercheur (rigueur, rédaction, de synthèse…) aura de solides compétences expérimentales en mécanique des fluides et en hydrodynamique sédimentaire, ainsi qu’en rhéologie des fluides complexes. Il devra également maîtriser les outils de traitement de données (Matlab) et la langue anglaise. Enfin, il devra pouvoir intégrer facilement une équipe de recherche et travailler en autonomie.


Localisation: Laboratoire Ondes et Milieux Complexes (LOMC, UMR CNRS 6294 –
Université Le Havre Normandie)
75 rue Bellot, 76600 Le Havre

Durée 1 an –poste à plein temps
Salaire brut De 2390 € à 2590 €/mois selon l’expérience
Dates Date limite de candidature : 15/11/2020 – Début du contrat : 04/01/2021


Candidature CV + Lettre de motivation + expérience professionnelle par e-mail à
anne.pantet@univ-lehavre.fr et francois.marin@univ-lehavre.fr


Contact
François Marin – Professeur – Le Havre Normandie Université / LOMC UMR 6294
+33 (0)2 35 21 71 18
Anne Pantet – Professeur - Le Havre Normandie Université / LOMC UMR 6294
+33 (0)2 35 21 72 63


Description du poste :
L’étude proposée s’inscrit dans le projet régional RIN Recherche SELINE (Sédiments des Littoraux de Normandie) qui fédère tous les laboratoires normands dans le domaine des
géosciences avec pour objectif d’étudier les différentes sources d’apports sédimentaires qui
participent au fonctionnement et à l’évolution des littoraux en Normandie et d’en comprendre les mécanismes de mobilité. Plus spécifiquement l’axe GEMP du laboratoire LOMC du Havre Normandie Université s’inscrit dans l’action ‘Des sédiments granulaires fins
aux sédiments cohésifs : Analyse comparée de l’effet de la poly-dispersivité et de la morphologie des particules’Les sédiments cohésifs représentent la majorité des matériaux dragués dans les estuaires et sont caractérisés par un comportement qui n’est pas strictement dépendant de la granulométrie. L’interaction eau-sédiments dans les espaces estuariens engendre une cinématique des particules qui peut mener à des accumulations localisées (bouchon vaseux).
Par ailleurs, la présence de mélanges sédiments cohésifs / non cohésifs est fréquente en zone côtière. Pourtant, le comportement de ces mélanges sous l’action de sollicitations hydrodynamiques est mal connu.
L’objectif du travail proposé est double. Il s’agit d’une part d'étudier les conditions de remise en suspension, la dynamique sédimentaire et la consolidation des vases (fines à mixtes) en canal, afin de s’approcher des conditions naturelles rencontrées dans certains endroits de l’estuaire où les conditions hydrodynamiques sont très variables. Cette étude sera couplée à des essais rhéologiques avec un rhéomètre de laboratoire afin de corréler les résultats avec les conditions de détachement et de sédimentation des particules fines. D’autre part, le but de cette étude est d’apporter une contribution à l’étude de la mise en mouvement des mélanges de particules non cohésives et cohésives. Ce travail sera effectué par modélisation physique en canal à partir d’une méthode optique originale.
Les travaux proposés s’articulent de la façon suivante :
Réception et calibration d’une veine d’essai
Une nouvelle veine d’essai sera testée et calibrée suivant des procédures classiques en mécanique des fluides avec de l’eau, puis en présence de sédiments granulaires. La prise en main du rhéomètre avec des essais préliminaires sur des fluides modèles sera accompagnée. L’équipe a une bonne expertise dans ce domaine.
Campagne d’essais dans la nouvelle veine et interprétation
Réaliser une étude rhéologique de mélanges liquide-solide avec un matériau modèle (particules fines poly-disperses sphériques et non sphériques) et une étude des propriétés de structuration de ces mélanges dans un canal sous conditions statiques (sédimentation) et dynamiques contrôlées (influence des paramètres d’écoulement). Les caractéristiques rhéologiques seront alors corrélées avec les paramètres hydromécaniques déduits des essais en canal.
Campagne d’essais sur la mise en mouvement des mélanges de particules non cohésives et cohésives
Ces tests seront effectués dans un canal de 10 m de long dans lequel la vitesse du courant peut être augmentée très progressivement afin d’estimer précisément les conditions de mise en mouvement des sédiments. Le taux de présence de sédiments cohésifs par rapport aux sédiments non cohésifs sera varié et son impact sur la mise en mouvement sera considéré.
Vous travaillerez dans une équipe avec des Mécaniciens des fluides spécialisés dans le domaine hydro-sédimentaire (François Marin et Armelle Jarno) et des spécialistes des géomatériaux (Anne Pantet et Ahmed Benamar).
Les candidats sélectionnés seront auditionnés par visioconférence.

Mot(s)-clé(s)

  • Expérimental
  • Mécanique des fluides
  • Rhéologie